Parution – L’attention au monde. Sociologie des données personnelles à l’ère numérique

Image

Pourquoi s’expose-t-on sur Internet et dans les réseaux sociaux numériques ? Quels en sont les dangers ? D’aucuns affirment – et c’est le discours médiatique – que la publication de données sur soi et sur les autres constitue un risque pour les individus et leur droit à la vie privée. D’autres y voient une opportunité, un moyen d’alimenter des relations, de se forger une identité numérique et d’en tirer bénéfice dans une économie informationnelle où l’attention est devenue le bien rare.

Cet ouvrage de recherche s’inscrit dans ce débat et porte une attention particulière à l’évolution des modèles marketing à l’ère d’Internet. Les défenseurs des libertés publiques se trouvent face à un paradoxe : ils veulent protéger l’intimité des personnes de la traque des entreprises marchandes sur le web mais critiquent la surveillance des usages d’Internet par les États.

Militants d’association ou simples blogueurs doivent ainsi faire face à un cruel dilemme. À trop vouloir défendre les individus face au marché, ne risque-t-on pas de prêter main forte à ceux qui souhaitent encadrer la liberté d’expression ?
En s’attachant à résoudre ce dilemme, cet ouvrage cherchera à répondre à une question sociologique de première importance : comment définir les normes de justice dans une économie de l’attention ?

Emmanuel KESSOUS est professeur de sociologie à l’université de Nice Sophia- Antipolis, chercheur au GREDEG (UMR CNRS 7321) et chercheur associé au GEMASS (Paris IV-UMR CNRS 8598). Il a travaillé treize ans au centre de recherche et développement de France Télécom (Orange Labs) où il a animé ces quatre dernières années la communauté de recherche et d’expertise en sciences économiques et sociales.

Voir la présentation sur le site de l’éditeur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.