CfP Réseaux – Plateformes d’échanges

Un appel à contribution de la revue Réseaux

Les activités menées sur les plateformes numériques. Les plateformes numériques organisent les échanges matériels et immatériels sur internet. Elles encadrent l’activité de l’internaute ordinaire dans son accès à l’information, au savoir, dans l’organisation de ses échanges et de sa sociabilité.
La revue Réseaux a déjà consacré deux numéros aux nouvelles formes médiatiques associées aux plateformes numériques qui permettent de rendre visibles l’information, les évaluations, et la production culturelle des amateurs (n° 183 Evaluations profanes, n° 175, Industries culturelles et internet).
L’objectif de ce nouveau numéro serait d’étudier les plateformes comme dispositif de mise en relation d’une offre et d’une demande de biens ou de services, dans un cadre gratuit ou payant. Les plateformes peuvent être abordées à travers plusieurs approches. Nous en avons retenu trois :
1/ Les plateformes constituent des outils d’autonomie pour leurs utilisateurs, mais simultanément, elles formatent l’activité. C’est cette tension entre autonomie et cadrage qu’il conviendrait d’étudier.
2/ Les nouvelles formes d’intermédiation proposées par les plateformes sont insuffisamment analysées, une étude précise de ces dispositifs paraît nécessaire, en examinant également la façon dont ils questionnent les cadres réglementaires existants et remettent en cause des professions structurées.
3/ On peut, enfin, considérer que les plateformes organisent un nouveau mode de travail en free lance qui serait susceptible de se substituer au salariat. Une nouvelle forme de travail sera alors en train d’apparaître. Les travailleurs des plateformes sont-ils des indépendants heureux de cette nouvelle autonomie, ou des travailleurs sous la dépendance d’un donneur d’ordre qui ne leur donne aucune sécurité de l’emploi ? Entre ces deux pôles du travail sur plateforme, il existe de nombreuses situations intermédiaires : collaboration avec plusieurs plateformes, création d’un site web indépendant… Dans d’autres cas, le travail sur plateforme n’est qu’une activité complémentaire de production de biens ou
de services, ou plus simplement de vente de biens d’occasion, une source de revenus d’appoint.

Pour ce nouveau dossier de la revue, nous recherchons des articles s’appuyant sur des enquêtes précises qui s’intéressent, aussi bien, aux producteurs, qu’aux utilisateurs, qu’aux plateformes elles-mêmes. Il peut s’agir de monographies sur une plateforme, mais aussi d’études sur les travailleurs des plateformes, sur la consommation collaborative, sur l’organisation des plateformes et notamment sur leurs algorithmes.
Les textes doivent être envoyés pour le 1 avril, une intention de publication d’une page indiquant le terrain d’enquête retenu devra être envoyée au secrétariat de la revue (Aurelie.bur-at-enpc.fr) pour le 31 janvier. Le numéro sera publié fin 2018. La coordination sera assurée par Jean-Samuel Beuscart et Patrice Flichy.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.