Archives par mot-clé : objet

Parution : De quelques troubles existentiels d’objets ordinaires

n°87 de la revue Sciences de la société, Dossier coordonné par Geneviève Teil (INRA, Paris) et Catherine Lejealle (ESG Management School, Paris)

Les sciences positives nous ont accoutumés à voir dans les objets des choses autonomes, indépendantes de leurs usagers, artisans… La sociologie, et tout particulièrement la sociologie pragmatique, est revenue sur ce préformatage de la présence des objets au sein des collectifs, récusant l’ontologie autonomiste des objets. Dans ses Essais de pragmatisme radical (1912), W. James propose ainsi de traiter les objets comme des « objets en train de se faire », ou le résultat provisoire de l’activité collective déployée autour d’eux. Le développement de cette alternative ontologique des objets par la sociologie à la fin du xxe siècle a alimenté un fort débat au sein de la discipline au sujet du mode d’existence des objets dans les collectifs.

Les travaux récents réunis dans ce numéro montrent que la controverse sur le mode d’existence des objets n’est pas confinée à la sociologie ; il ne s’agit pas seulement d’un choix de sociologue entre différentes hypothèses « théoriques ». Continuer la lecture de Parution : De quelques troubles existentiels d’objets ordinaires

« Arbitrer des attachements » Ateliers des 30 et 31 Mars 2010

Arbitrer des attachements

Ateliers sous l’égide de l’AFS RT11, « SOCIOLOGIE DE LA CONSOMMATION ET DES USAGES »
LES 30 ET 31 MARS 2010 A PARIS 5ème DANS LES LOCAUX DE L’INA P-G

Programme provisoire et bulletin d’inscription

Il y a quelques courtes années, un nouveau terme s’est introduit dans le champ de la sociologie de la consommation : le consommacteur. Il n’est pas étonnant que  son intrusion ait fait un peu de bruit tant il contraste avec les théories de la manipulation des consommateurs. Devant pareille antinomie, on pourrait être tenté de trancher, de faire un choix. Mais depuis les travaux sur les usages ou la consommation ont montré un large éventail de situations hybrides « d’agence » (agency) où il était impossible de faire le départ entre les deux interprétations.
Mais cette impossibilité n’a pas effacé la nécessité d’arbitrer, d’orienter de réguler les relations entre les usagers ou consommateurs et leurs objets et consommations. Comment dès lors, ces choix sont-ils décidés et instrumentés ?
Ce colloque est consacré à l’arbitrage des attachements, à leur analyse, à leur régulation, à la prévention des excès. Il ne cherche pas à savoir si les usagers et consommateurs sont « libres » ou « manipulés » mais plutôt à faire un inventaire des outils de cadrage et de réglementation qui lient les personnes aux objets qu’elles consomment ou utilisent et s’interroger sur les effets de tels arbitrages. Il touche ainsi aussi bien à la morale et à la gouvernance qu’à la technique de nos attachements.
Continuer la lecture de « Arbitrer des attachements » Ateliers des 30 et 31 Mars 2010